SOPHROLOGIE vient du grec : Sos : harmonie, équilibre ; Phren : conscience, esprit ; Logos : parole, étude, science.

Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale adaptées, elle est un ensemble de techniques et de méthodes qui ont pour support le corps.

Elle va plus loin qu’une simple relaxation. Le fait de porter notre attention à ce que l’on sent, ressent, éprouve dans « l’ici et maintenant » est tout aussi important que le fait de vouloir se détendre. D’ailleurs, vouloir se détendre risque de provoquer – en début de pratique – le même genre de résultat que de vouloir dormir : plus on veut et moins on y arrive !

Il s’agit davantage d’une démarche pour la découverte de soi, à l’intérieur de soi, de ce qui peut se vivre dans le corps, dans la relation à soi, aux autres, au monde dans lequel nous sommes.

Les RELAXATIONS DYNAMIQUES activent l’expérience du corps. Alors que nous vivons celui-ci principalement comme un « objet » séparé, isolé, regardé des autres, c’est la relation au corps qui est en jeu. Que faisons-nous de notre corps ?

Retrouver la connexion au corps, voilà un outil à la portée de tous pour lâcher-prise à nos habitudes de penser, d’agir, de réagir, de bouger…..à nos habitudes de comortements : sources de peurs et de souffrances.

On est allé tellement loin dans l’habitude de vivre essentiellement dans notre « tête » (mental) que nous en avons oublié le corps : avec sa force, sa sensibilité, sa parole, sa vérité et tous les modes de perception qu’il contient.

Tout en nous relaxant, les mouvements corporels activent notre concentration et mobilisent nos capacités de percevoir, de sentir, de ressentir et développe l’intuition, capacité cognitive supérieure de la conscience humaine.

Pratiquer régulièrement permet de se mettre progressivement en accord avec soi, ses aspirations, son histoire et par là, d’avancer plus solides et confiants.

[/span6][/columns]

 

La  SOPHROLOGIE LUDIQUE

Ce n’est pas une autre sophrologie. C’est une manière agréable entre légèreté et profondeur d’aborder la connaissance de soi et l’évolution personnelle.
Grâce à des « dynamiques sophroludiques », elle rend plus accessible, adaptable et applicable la sophrologie dans la vie de tous les jours.
Elle donne une grande importance au phénomène de rencontre avec les autres et tire un grand avantage de la dynamique du groupe.

 

EMOSTRESS

Mieux comprendre les rôles positifs du stress et de l’émotion (capacité d’adaptation, facultés d’apprentissage, de créativité…)
Pratiques axées sur la perception et la gestion de nos tensions musculaires, viscérales, mentales et existentielles. Il s’agit d’apprendre à activer les positives et à désactiver les négatives.

 

Ce qu’est la RELAXATION en sophrologie

Le terme de relaxation en passant dans le langage courant a été quelque peu vidé de son sens étymologique de LIBÉRATION, le fait de relâcher.
Il ne s’agit pas de se détendre à tout prix mais de se rendre compte de ce qui se passe à l’intérieur de soi afin de parvenir à la libération des tensions aussi bien physiques que psychiques et des « mal-être » qui les sous-tendent.

 

Se relaxer ne consiste pas à s’avachir dans un fauteuil ou à rêvasser. Il s’agit d’être à la fois dans une attitude passive sans tensions inutiles tout en étant attentif ou concentré sur un stimulus déterminé : sensations corporelles, respiration, image mentale, objet, etc.
La relaxation est un acte, une démarche personnelle et comme tout acte, pour bien le réaliser, il faut l’apprendre afin de pouvoir le reproduire selon le besoin.